Au fil de la Loire – 2. Entre Histoire, Art et Sérénité, l’Abbaye Royale de Fontevraud

Au fil de la Loire – 2. Entre Histoire, Art et Sérénité, l’Abbaye Royale de Fontevraud

Au sud de Montsoreau, l’Abbaye Royale de Fontevraud fondée au début du XIIe siècle, transformée en partie sous l’Ancien Régime avant de devenir une prison d’état sous Napoléon, est, aujourd’hui, la plus vaste cité monastique d’Europe conservée en l’état. Je m’y...
La Maison des Dentelles où l’on découvre la gémellité de deux dentelles d’exception.

La Maison des Dentelles où l’on découvre la gémellité de deux dentelles d’exception.

Pour les amoureux de la dentelle, mais aussi de l’artisanat d’art ou du patrimoine, une visite à la Maison des dentelles à Argentan est source d’émerveillements, de richesse… et de surprise. Celle de découvrir que deux des dentelles les plus prestigieuses de France ne sont guères si différentes, ni si distinctes qu’on l’a cru pendant des décennies…

Où la restauration d’un violon demande délicatesse et savoir-faire… – Portrait d’un luthier.

Où la restauration d’un violon demande délicatesse et savoir-faire… – Portrait d’un luthier.

La profession de luthier est une quintessence de poésie qui ne peut pallier à la main par la mécanique ou l’industrialisation. Toujours un luthier utilisera son savoir-faire manuel, sa dextérité, et la connaissance finement acquise par une pratique au long cours. Cela est tout autant valable dans la fabrication des instruments que dans la restauration de ces mêmes instruments.

De ses mains, faire tout un monde… – Portrait d’un géographe-fabricant de globes terrestres.

De ses mains, faire tout un monde… – Portrait d’un géographe-fabricant de globes terrestres.

Au Pays de l’artisanat d’art, une place est évidemment gardée, nécessaire et précieuse, pour les globes terrestres. Ces sphères de verre, de papier mâché, de plâtre, translucides ou pleines, représentant notre Mère La Terre avec toutes ses merveilles, m’ont absolument...

Où, comme dans un conte, l’on soigne le Temps … – Portrait d’un horloger-rhabilleur

Pour ce premier reportage de l’An tout Neuf, j’avais l’envie de vous parler du Temps qui passe toujours, s’écoule… jamais ne s’arrête mais qu’il faut, parfois, soigner. Ma rencontre avec Jean-François Lefevre artisan heureux, – heureux de vivre dans la jolie ville d’Argentan dont il se fait l’ambassadeur dès qu’il en a la possibilité, heureux d’avoir un métier beau et artisanal, et j’en oublie – en était la parfaite opportunité.