Depuis quelques semaines que nous nous promenons en Ariège, je n’ai pas encore pris le temps de vous montrer certains de ses paysages remarquables. Aujourd’hui, j’ai donc choisi de vous emmener découvrir deux lacs : le lac de Bethmale à l’extrême ouest du département et le lac de Montbel à son exact opposé.

Le Lac de Bethmale

Situé dans le parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises dans le Couserans, le premier, le très beau lac de Bethmale, se niche littéralement dans la vallée de Bethmale dont vous avez déjà lu le nom lors de ma rencontre avec Pascal Jusot sabotier dans cette même vallée.

Ce lac, situé à 1074 mètres d’altitude, est d’origine karstique. En géographie, karstique signifie que la région est de formation calcaire caractérisée par la prépondérance du drainage souterrain et par le développement d’une topographie – donc d’un paysage par voie de fait – originale due à la corrosion de la roche. Pour ce lac, l’eau s’infiltre dans les calcaires paléozoïques (c’est-à-dire datant de l’ère géologique primaire – 541 à – 252,2 millions d’années) entre le lac et le mont Valier pour alimenter un grand réseau souterrain. Les roches granitoïdes qui l’entourent sont imperméables et forment un barrage totalement naturel à ce grand réservoir karstique. L’eau jaillit des nombreuses ouvertures visibles dans le lac et le bassin versant draine une grande partie des eaux de ruissellement du versant nord du massif du mont Valier.

Ce petit lac est très facilement accessible par une marche de quelques minutes dans un environnement de sous-bois. Certains aménagements permettent son accès aux personnes à mobilité réduite, notamment sur le petit débarcadère où l’on peut pratiquer une pêche facile et bien agréable. Cet environnement majestueux est peu fréquenté ce qui lui confère, de surcroît, un vrai caractère de paix et d’intimité que j’ai particulièrement apprécié.

Le lac de Montbel

A l’est du département,  dans le pays de Mirepoix, le lac de Montbel est, quant à lui, un lac artificiel – encore appelé une retenue artificielle – destinée à l’irrigation et créé en 1985 par trois départements : l’Ariège, l’Aude et la Haute Garonne.

Ce lac de 750 hectares est aménagé de deux plages sur Léran et Montbel, et d’une base nautique sur les rives de Léran. Cette retenue d’eau implantée sur la Trière, petit ruisseau affluent de l’Hers-Vif que nous avons croisé dans l’histoire de Mirepoix, est alimenté par les eaux de l’Hers-Vif, mais aussi, par les eaux emmagasinées en hiver et au printemps lors de la fonte des neiges. Ces eaux servent à l’irrigation du Lauragais, de la plaine d’Ariège, de l’Ariège et de la Garonne soit 28 000 hectares au total.

La création de ce lac a favorisé la venue de presque 200 espèces d’oiseaux. Si certains sont migrateurs, d’autres y vivent en permanence comme le héron cendré, les aigrettes ou bien le grèbe huppé peu farouche et portant ses petits sur son dos les premiers quinze jours de leur vie.

couple de grèbes huppés – mine de plomb Bérengère desmettre

A l’aube, ses eaux nimbées par le lever du soleil, le lac de Montbel est d’une douce poésie avec en fond ses forêts de sapin, les chaînes de montagnes des Pyrénées ou les vallons alentours. Plus tard dans la journée, les barques, canoë-kayak et voiliers seront repris d’assaut pour s’amuser, se promener, se baigner (baignade autorisée et sous surveillance du 1er juillet au 31 août). Les amateurs de randonnée ont un parcours de 16 km autour du lac. Le lieu est pourvu des traditionnels crêperies, snacks et aires de pique-nique. Le site, certes très prisé, reste calme et tranquille pour accueillir, aussi, les plus contemplatifs.

MON CARNET DE NOTES

Pour vous rendre au Lac de Bethmale : depuis la vallée de Bethmale par la route direction Col de la Core et au Lac de Montbel : 3 km avant d’arriver à Léran prendre la toute petite route qui arrive au bord du lac, pour aller à la Régate Digue principale suivre la direction de Camon sur 6 km.

Ce reportage a été réalisé grâce à www.ariegepyrenees.com. Mes remerciements vont en particulier à Mado Goncalvès.

Vous aimez mon travail ? Permettez-moi de vous prévenir des prochaines parutions.