Le traditionnel rite des cadeaux de fin d’année remonte à… l’Antiquité. Dans la Rome Antique, lors des Saturnales, on célébrait le solstice d’hiver du 21 décembre et le dieu Mithra le 25 décembre (date qui fût ensuite choisie vers 330 par les chrétiens pour y placer la naissance du Christ) en s’offrant des cadeaux car ce moment de l’année annonçait le retour de la lumière, symbolisant ainsi la renaissance et l’abondance à venir. Les offrandes étaient souvent alimentaires mais aussi très symboliques avec des lampes ou des poupées votives. L’arrivée des grands magasins a modifié considérablement la teneur et l’objet des cadeaux de fin d’année. S’offrir une journée de shopping à Besançon pour préparer Noël, c’est reprendre le fil d’une tradition qui mêlait douceurs et symboles en guise d’offrandes pour nos proches aimés.

De la douceur encore et toujours…

Fabrice Gillotte fût le premier chocolatier à obtenir le titre Meilleur Ouvrier de France dans les années 90. En février dernier, il a ouvert une boutique à Besançon où, dans un décor design extrêmement élégant, on découvre son chocolat à formes diverses (tablettes, fourrés, incrustés, mendiants, pures origines…) et toujours bien équilibré en bouche. Car ce maître chocolatier est essentiellement attaché au goût des bonnes choses et ne revendique pas la nouveauté pour la nouveauté. Son chocolat n’est jamais trop sucré et pour la bouche salée que je suis, c’est un plaisir non négligeable. Il propose des collections particulières, où le visuel est très important, en fonction des saisons et des différents rites qui rythment l’année.

Dans un décor beaucoup plus traditionnel, le pâtissier – chocolatier Alain Ricot, lui aussi maître chocolatier, réalise des chocolats sans conservateur et sans graisse végétale. Il travaille aussi avec des huiles essentielles. Le concept, s’il est tendance, peut surprendre mais j’ai goûté et je le reconnais le dosage est parfait et d’une grande délicatesse. Pour Noël, vous pourrez retrouver outre les prâlinés, ganaches et autres douceurs habituels, le très beau coffret « Courbet » imaginé pour le bicentenaire de la naissance de l’artiste mais aussi un flocon (chocolat blanc amande et kirsch) ayant reçu un prix lors du festival du chocolat ou encore le divin à base de vin jaune et de noix. N’hésitez pas à commander votre bûche qui sera, évidemment, la plus naturelle possible.

D’authentiques traditions…

Le Marché Couvert de Besançon est un lieu incontournable pour faire ses emplettes à l’approche des fêtes où il est toujours plaisant de renouer avec de bons produits locaux. J’ai découvert pour vous et testé parfois quelques enseignes qui proposent d’excellents fromages, vins ou produits de salaisons. A la maison Noël Myotte, toutes les salaisons de montagnes sont séchées et fumées en altitude. Pascal Colas, de La Crémerie du Marché, est surnommé le roi de la cancoillotte et ce nom résume à lui seul ce qu’il est impératif de s’offrir chez cet artisan. Ici, la mère de Pascal m’explique ce qu’est la cancoillotte, un fromage, au départ, et je dis bien au départ, avec 0% de matière grasse…jusqu’à son point d’arrivée particulièrement apte à entretenir de charmants ou moins charmants capitons. A la boucherie charcuterie Claudet, le saucisson fait par notre artisan est particulièrement savoureux. A la Crémerie du Plateau, tout est local avec notamment un splendide choix de chèvres. Et c’est au Trou de Souris que l’on peut associer aisément les fromages et vins du Jura.

En face du Marché Couvert, La Cave aux fromages est spécialisée dans le comté et propose des productions d’affineur fruitier allant du comté jeune au comté hors d’âge ayant plus de trois ans d’âge et étant sans conservateur. Cette épicerie propose par ailleurs et en abondance : charcuterie et salaisons diverses, terrines de truites, de porc, miels de la région, biscuits de Montbozon, caramel, pain d’épices régional, griottines, limonades de Morteaux, bières locales, et la cave petite mais bien garnie et animée par un passionné propose des crus et cépages uniquement du Jura.

Symboles, écologies et délicates attentions

Chez Mademoiselle Mon fil à bijoux, la cliente imagine son bijou et Stéphanie le réalise. Je fais mon choix de différents éléments qui constitueront le bijou que je veux offrir sur le bar à bijoux. Si l’intitulé est devenu tellement galvaudé que bientôt, tous les magasins auront leur « bar », le concept quant à lui est judicieux car il permet avec un bijou de fantaisie de très belle facture de faire un véritable cadeau symbolique et sur-mesure. Aussi, je peux choisir un brin d’amour tressé que l’on porte au poignet, autour du cou etc., un jonc Boudhiste porte-bonheur ou un collier de grossesse qui deviendra une fois l’enfant né un grelot suspendu au dessus du berceau de l’enfant ou introduit dans le doudou, composer une bague unique ou encore une amulette.

En terme de cadeaux symboliques, il est aussi possible de trouver son bonheur à La petite manufacture. Cette vitrine regroupe sous forme associative une trentaine de créateurs venant essentiellement de Franche-Comté et ayant à cœur de présenter une vision contemporaine et parfois écologique de l’artisanat. Deux ans après mon carnet de voyage en Franche-Comté réalisé pour la radio France Bleu – je retrouve ce lieu avec plaisir et une inclinaison renouvelée pour les créations en plastique bio recyclables et compostables imprimées en 3 D de Didier Bourdenet.

Toujours dans une démarche écologique, La Paillotte,  ce magasin de référence pour les bisontins, propose uniquement des jouets en bois et en prime des conseils et suggestions dispensés avec une belle générosité. J’ai adoré la vache Rosy, un jouet à traîner qui est fabriqué en Franche-Comté par Vilac depuis le début du XXe siècle, tout comme les chalets en bois et certaines petites voitures, de chez Jeu Jura, tout en bois qui m’ont furieusement rappelée mon enfance et mes tourneurs sur bois du Jura.

Elégance pour passer d’une année à l’autre.

Enfin, je terminerai cette journée d’emplettes à Besançon par deux adresses qui me tiennent à cœur. La première est un showroom, Square Concept qui présente entre 40 à 60 créateurs, artistes et designers et représente en exclusivité la marque franc-comtoise Ibride. Les créateurs de Ibride vivent, travaillent et rêvent dans les montagnes du Jura. Moi, cela me plaît. Je suis particulièrement amoureuse de leur collection de plateaux-tableaux fabriqués par des artisans locaux selon la méthode traditionnelle du millefeuille de kraft,  rendant ainsi hommage aux artistes qui inspirent les représentations picturales et aux savoir-faire anciens. Toujours, et encore, j’aime la tradition perpétrée dans un même objet d’un double office : l’usage du plateau et la contemplation du tableau. L’intégralité de leur production tend toujours vers ce but : l’utilitaire (meubles divers, consoles, vaisselles etc) prend une forme qui invite dès l’abord à la contemplation, à la poésie puis, ensuite vient l’utilisation. Pour en revenir à Square Concept, leur show room, les instigateurs de ce très beau lieu d’objets design présentent des objets qu’on ne trouve pas à côté de chez soi… Il y a une intention d’esthète chez Leslie Cury et son compagnon qui veulent avant tout rester proche de l’humain et cultivent, de fait, un lien privilégié avec leur clientèle.

En terme d’alliance de l’utilitaire et de la poésie, un détour par la boutique Utinam est un incontournable. Philippe Lebru, chaudronnier de formation devenu artiste, designer, créateur, questionne le temps et la façon de le lire. Les mécanismes des horloges sont à vue, les aiguilles tournent à l’envers ou bien forment des cœurs… Comme dans les contes, c’est l’heure mais ce n’est pas encore l’heure ou ce fût l’heure… Sa Comtoise porte nom Hortence, telle une parfaite princesse aérienne et solide à la fois, elle a obtenu le grand prix du concours Lépine et la médaille d’or au salon des inventions de Genève. Certaines œuvres, car il s’agit bien d’œuvres, portent en leur centre un petit morceau de météorite qui aurait 45 milliard d’années dit la légende. Alors toujours comme dans la légende, je lis ces mots de Philippe Lebru « Ce n’est pas le temps qui passe mais nous qui passons à travers le temps. » et je me sens définitivement prête pour aborder spirituellement, symboliquement et gustativement ces fêtes de fin d’année !

MON CARNET DE NOTES

Fabrice Gillotte. Chocolatier confiseur. 34 rue des Granges 25000 Besançon Tel : 03 81 81 85 08. Du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 19h. https://fabricegillotte.com

Alain Ricot. Chocolatier-pâtissier. 23 rue de la République 25000 Besançon tel : 03 81 82 18 69 alain.ricot@hotmail.fr www.alainricot.com Ouvert du mardi au samedi de 8h à 19h.

Marché Couvert. 2 rue Claude Goudimel 25000 Besançon. Ouvert du mardi au samedi de 7h à 19h et le dimanche de 8h à 13h.

La Cave aux Fromages. Epicerie fine. 2 rue Gustave Courbet 25000 Besançon Tel : 03 63 18 33 81 www.LaCaveAuxFromages.com contact@LaCaveAuxFromages.com Ouvert Mardi, Mercredi, jeudi de 8h à 12h30 et de 14h30 à 19h. Vendredi de 7h30 à 19h15, Samedi de 8h à 19h15 et dimanche de 9h30 à 12h30.

Mademoiselle Mon fil à bijoux. 9 rue Morand 25000 Besançon tel 03 81 53 82 75. https://monfilabijoux.com  contact@monfilabijoux.com Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

La Petite Manufacture. 18 rue de Pontarlier 25000 Besançon. Du mardi au samedi de 10h à 19h. contact.petitmanufacture@gmail.com facebook.com/lapetitemanufacturedart/

La Paillotte 108 Grande Rue 25000 Besançon tel : 03 81 81 12 37 www.paillottejouets.com la.paillotte108@gmail.com Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h.

Square Concept 15 rue Victor Hugo 25000 Besançon contact@square-concept.fr Sur FB : @SquareconceptFr Tel : 07 71 12 59 68. Du 1er décembre au 24 décembre : ouvert du lundi au dimanche de 9h30 à 19h30. Le reste de l’année ouvert du jeudi au samedi de 9h30 à 19h30. A noter : les 7 et 14 décembre shopping avec DJ set tout l’après-midi. Et nocturne toujours avec un DJ le 20 décembre jusqu’à 22 heures.

Utinam 117 Grande Rue 25000 Besançon Tel : 07 68 42 21 71 https://utinam.fr/contacts/ 117@utinam.fr ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h.

Se loger, pour vivre cette journée de shopping à Besançon, dans le très joli hôtel Le Sauvage 6 rue du Chapitre 25000 Besançon. Tel : 03 81 82 00 21 http://hotel-lesauvage.com/fr/

Ce reportage a été réalisé grâce à Bourgogne Franche Comté Tourisme 4 rue Gabriel Plançon 25044 Besançon Cedex www.bourgognefranchecomte.com

Vous aimez mon travail ? Permettez-moi de vous prévenir des prochaines parutions.