A l’est du département de l’Ariège, près du lit de l’affluent l’Hers-Vif, la bastide de Mirepoix est une véritable beauté labellisée Pays d’Art et d’Histoire. Cette ancienne ville cathare installée tout d’abord sur la rive droite, fut entièrement détruite en 1289 après une vaste inondation. Guy III de Levis la fit immédiatement reconstruire sur une terrasse naturelle surélevée de l’autre côté de la rivière.

Chaleureuse, Mirepoix est une cité où il fait bon s’arrêter, se poser, dessiner pour certains, se promener pour d’autres et pourquoi pas en faire un port d’attache de quelques nuits pour en partir à l’aube découvrir les autres trésors de la région et y revenir chaque soir à l’heure où le soleil dore ses merveilles. Pour ce projet, plusieurs lieux sont accessibles de l’hôtel à la chambre d’hôtes mais j’avoue que ma préférence va à l’hôtel de la Maison des Consuls. Cette demeure est directement située sur la remarquable place à couvert du XVème siècle qui fait l’un des ornements majeurs de Mirepoix. De superbes maisons à colombages – dont notre hôtel de la Maison des Consuls avec ses piliers et solives de bois sculpté de tout un bestiaire de têtes humaines et de monstres grimaçants si chers au Moyen-âge – parent littéralement cette place où il fait bon vivre.

Depuis cette place, n’oubliez pas d’aller admirer l’incontournable cathédrale Saint Maurice, une véritable splendeur de 22 mètres de largeur dont l’édification dura six siècles !!… et qui fût restaurée par Prosper Mérimée et Eugène Viollet-le-Duc mais j’y reviendrai dans un prochain article. D’autres découvertes sont à faire comme la porte d’Aval datant de 1872 et témoignant des anciennes fortifications, sa tour, aujourd’hui propriété privée, qui servait de poste de guet. Et puis, tout en se promenant éloignez-vous du centre historique, la nature encercle délicieusement la jolie cité et se glisse entre ses maisons anciennes…

A vivre rituellement, le marché très coloré du lundi matin sur le parvis de la cathédrale et sous les belles halles, notez dans votre agenda le 3ème week-end de juillet pour les fêtes historiques de la ville durant quatre jours avec divers animations et spectacles et le 1er week-end d’août, pour le Festival des arts de la marionnette MiMa. Personnellement, je me suis fixée un petit rendez-vous dans le temps pour revenir voir la Belle et expérimenter les visites aux aurores de la bastide organisée par l’Office de Tourisme de Mirepoix. Il paraît que cela se termine par un petit déjeuner champêtre avec saucisson et nappe à carreaux rouge…Tout un programme…

MON CARNET DE NOTES

Pour vous rendre à Mirepoix: www.tourisme-mirepoix.com. Ce reportage a été réalisé grâce à www.tourisme-mirepoix.com et www.ariegepyrenees.com. Mes remerciements vont en particulier à Mado Goncalvès.

Vous aimez mon travail ? Permettez-moi de vous prévenir des prochaines parutions.